Retraités : pourquoi opter pour le prêt viager hypothécaire ?

Selon une étude publiée récemment, 1 Français sur 10 achète son logement pour la première fois après 50 ans. Ceux qui ont recours à un crédit immobilier sont dans la très grande majorité toujours en activité. Pour les séniors retraités, il est souvent difficile d’accéder à un tel prêt. En revanche, un crédit à la consommation pour financer des travaux par exemple est possible notamment via le prêt viager hypothécaire. 

Qu’est-ce que le prêt viager hypothécaire ?

L’observatoire de la primoaccession Empruntis-SeLoger a publié une étude ce mois-ci. Les résultats révèlent qu’ « 1 Français sur 10 achète son logement pour la première fois après 50 ans ». Il n’est donc jamais trop tard pour se lancer dans l’acquisition d’une maison ou d’un appartement. À noter toutefois que « dans 9 cas sur 10, ceux qui concrétisent leur projet via un crédit immobilier exercent toujours une activité ». 

A lire aussi : Pourquoi choisir une maison en bois ?

Si le crédit immobilier est difficile d’accès pour les retraités, le crédit à la consommation est possible notamment via le prêt viager hypothécaire.

Un crédit à la consommation en contrepartie d’une hypothèque

Pour les séniors retraités qui souhaiteraient effectuer des travaux par exemple, quelles solutions existent ? Il y a notamment le prêt viager hypothécaire pour les plus de 60 ans. Il est accordé en contrepartie de l’hypothèque d’un bien immobilier. L’emprunteur peut ainsi financer un projet tout en conservant la propriété de son logement. Cela est toutefois possible à la condition sine qua non que le logement servant de garantie soit définitivement payé. L’emprunteur doit en être le propriétaire intégral. 

Lire également : Pourquoi une promesse de vente plutôt qu'un compromis ?

L’estimation du prêt

La hauteur du prêt accordé dépend de plusieurs éléments. En jeu notamment : la valeur du bien immobilier, l’âge et le sexe de l’emprunteur. La valeur est estimée par un expert indépendant. Le prêt représentera un pourcentage de cette valeur et non la totalité. Les critères liés à l’âge et au sexe dépendent des statistiques. Les femmes vivant plus longtemps que les hommes, elles sont avantagées ici. Par ailleurs, plus l’emprunteur est jeune, plus il pourra bénéficier d’un montant intéressant.

Différence entre le viager et le prêt hypothécaire viager

Le viager permet à une personne âgée de vendre son bien immobilier en échange d’une rente mensuelle. Selon le contrat de vente, elle peut même continuer à y vivre. Le prêt hypothécaire viager ne fonctionne pas de la même façon. La somme est versée en une seule fois à l’emprunteur et non chaque mois. 

Le remboursement du prêt

Le prêt et ses intérêts sont réglés à l’organisme prêteur au décès de l’emprunteur. De son vivant, celui-ci n’a donc pas d’échéances mensuelles à payer. La somme prêtée est remboursée sur la vente de son bien immobilier puisque celui -ci a été hypothéqué. À noter qu’il est possible d’effectuer  sous conditions un remboursement anticipé.

Pourquoi opter pour le prêt viager hypothécaire ?

Les avantages du prêt viager hypothécaire

Le principal intérêt du prêt viager hypothécaire est d’obtenir une somme d’argent en une seule fois et immédiatement. De plus aucune mensualité n’est due du vivant de l’emprunteur. Ce type de prêt permet donc de dégager une trésorerie pour les personnes ayant une petite pension. 

Autre avantage, l’emprunteur est libre de son utilisation. Il peut en bénéficier pour faire des travaux, mais il peut tout aussi bien acheter une nouvelle voiture avec. Il peut également choisir de l’utiliser pour ses dépenses quotidiennes. 

Bien souvent les conditions d’accès au crédit sont difficiles pour les séniors. L’âge avançant et l’activité professionnelle accomplie, cela est d’autant plus compliqué. Un prêt viager hypothécaire fait figure d’exception parmi les différents types d’emprunts, son accès étant particulièrement souple pour les propriétaires d’un bien servant au logement.

Les inconvénients du prêt viager hypothécaire

Le prêt viager hypothécaire présente de nombreux avantages. Mais, comme toute opération bancaire, il a également des inconvénients qu’il est préférable de connaître avant de s’engager. L’un d’entre eux concerne notamment les obligations qu’il engendre. De fait, le bien étant hypothéqué, le propriétaire se doit de l’entretenir. Il doit donc prévoir un budget pour cela. Étant malgré tout toujours le propriétaire de son bien, il lui revient de payer les taxes foncières et d’habitation. 

Parmi les conséquences à prendre en compte, ce type de prêt implique la non-transmission en héritage du bien immobilier hypothéqué par l’emprunteur. Ses héritiers ne pourront pas en bénéficier. En effet, sauf remboursement anticipé, l’organisme prêteur récupère la somme prêtée au décès de l’emprunteur sur la vente du bien hypothéqué. 

Les conditions d’accès au prêt peuvent être difficiles, notamment pour les retraités. Tous ne bénéficient pas d’un apport acquis au fil des ans. Certains possèdent la propriété d’un logement permettant d’envisager un prêt viager hypothécaire. La souscription d’un tel contrat engendre toutefois des inconvénients qu’il est préférable de connaître en amont. Avant d’envisager sa signature, il convient de renseigner auprès de professionnels compétents.