Location

Comment payer le dépôt de garantie sans apport ?

Réglementée par l’article 22 de la loi du 6 juillet 89, la marge , ou plus précisément son retour est l’une des principales sources de désaccord entre le propriétaire et le locataire à la fin du bail . La justice est souvent appelée à trancher, et la jurisprudence est souvent « plus stricte » que la loi.

A voir aussi : Quelle prime pour un ravalement de façade ?

Dépôt et dépôt

En raison de l’usage abusif assez courant de la langue, il existe souvent une confusion entre la marge et la caution. Rappelons qu’ un dépôt est une somme d’argent qui permet au propriétaire de se couvrir contre les dommages commis. La caution est une personne qui garantit (d’où la confusion) avec le propriétaire le paiement du loyer et des honoraires.

A quoi sert le dépôt ?

Notez qu’un dépôt n’est pas obligatoire : en tant que bailleur, il peut choisir librement de demander au locataire ou non. L’article 22 de la loi 89 dispose que cette somme a pour objet de garantir l’exécution de ses obligations de location par le locataire : réglementation du loyer et des honoraires, essentiellement des frais de réparation. Ledépôt de garantie n’est donc pas l’acompte que le locataire verse au propriétaire et qui renoncerait au loyer.

A lire également : Comment opter pour le régime réel simplifié ?

Quand est-il versé ?

Le dépôt doit être versé au propriétaire après la signature du bail . Soit par le locataire lui-même, soit par un tiers, comme une avance de loca-pass, accordée par Action Logement (anciennement 1% Housing). Dans ce cas, le montant de l’aide ne doit pas dépasser 500€. Les prêteurs qui continuent de choisir un loyer dû à l’avance pendant plus de deux mois (principalement un paiement trimestriel) ne peuvent demander de dépôt au moment de la signature du bail.

Quel est le montant de la marge ?

Depuis le 10 février 2008, lorsque le bail prévoit le paiement marge, le dépôt ne doit pas dépasser un mois de loyer, à l’exclusion des frais pour un bail nu .

Si vous avez signé un bail avant cette date et que vous avez demandé un loyer de deux mois en séquestre, votre locataire est toujours en place et demande un remboursement de « trop-payé », vous n’avez pas besoin de rembourser le montant. La loi ne s’applique donc qu’aux baux signés après le 10 février 2008 et n’est pas rétroactive.

Pour la location meublée, lacaution est limitée à 2 mois de loyer, hors fraisdepuis la loi Alur du 27 mars 2014. Peu importe le montant initialement payé, il ne peut être ajusté ni pendant le bail ni au moment du renouvellement du bail, par opposition au loyer. À ce titre, le propriétaire ne peut pas demander au cours de l’exercice du bail une « reconstitution » de marge de son locataire actuel.

Délais de retour sous caution

de la loi Alur, l’acompte doit être remboursé dans un délai maximum de 1 mois lorsque l’ inventaire des lieux de sortie correspond à l’inventaire des lieux d’entrée, donc lorsqu’aucun dommage n’est survenu et que le locataire n’a pas de loyers de paiement impayés. Sinon, la période de retour est de deux mois En vertu .

Si le bailleur ne rembourse pas l’acompte dans un certain laps de temps, la marge restante due au locataire sera augmentée d’un montant égal à 10% du loyer mensuel sans frais pour le mois de début de retard. Néanmoins, malgré ces dispositions, les tribunaux estiment généralement que le bailleur a le droit de conserver une marge de 20 % en attendant la réglementation annuelle des frais de copropriété.

Afind’éviter les litiges concernant la restitution des clés (les locataires les retournent parfois à des intermédiaires), La loi Alur dispose que cela ne peut être fait que de deux manières : en main ou par lettre recommandée avec confirmation de réception. Le locataire sortant doit remettre son adresse future au propriétaire pour lui envoyer le solde de sa marge.

Si le bien loué est vendu avec un bail courant, alors l’acheteur de la propriété (qui a également repris le bail) doit se voir rembourser la marge à la fin du bail.

Déductions sur le dépôt

Le bailleur peut conserver tout ou partie de la marge dans les deux cas suivants :

  • Le locataire ne paie pas tous les loyers et frais
  • Dans le propriétaire doit effectuer des travaux de réparation et de réparation de l’appartement en raison de dommages causés par le locataire et marqué sur l’état des lieux de sortie

Remarque : il est même possible que le bailleur demande un supplément , si le dépôt lui-même ne couvre pas le coût de la réhabilitation.

En revanche, aucune retenue, ni le montant demandé, ne peut être effectué pour les dommages non marqués dans l’état des lieux de sortie. Cette comparaison entre l’état des sites d’entrée et l’état des sites de sortie nous permettra d’observer la dégradation, mais aussi de les distinguer de la vieillesse.

différends entre les propriétaires et les squatters sont souvent dus à des difficultés à faire face à l’usure normale et aux dommages Les . Rappelons que les réparations associées à l’usure normale relèvent de la responsabilité du propriétaire et non du locataire. Les dépenses engagées par le propriétaire ne peuvent être imputées au locataire ni déduites de la marge.

Une autre source importante de conflit est l’exécution du travail lui-même. Parce que la loi prévoit seulement que les déductions faites « sont dûment justifiées ». Prêteurs qui font la déduction pour préjudice, ils doivent justifier le montant retenu. Selon la jurisprudence, le propriétaire n’est pas tenu de présenter des factures pour les travaux effectués pour justifier le montant de la déduction de la marge (Cour de cassation, 3 avril 2001). La production d’une soumission, même non acceptée, suffitpour déterminer le montant dû par le locataire. De plus, le bailleur n’est pas tenu de présenter ces pièces justificatives dans le délai de deux mois (Cass. 3rd civ., 8 décembre 2009), et même s’il dépasse le délai, il ne l’empêche pas de retenir l’argent  ; toutefois, il doit le faire dans le cadre temporel « raisonnable ».

En cas de litige relatif au remboursement de la marge, vous devez d’abord rechercher une solution à l’amiable. Si cela ne suffit pas, contactez la Commission de conciliation du département avant d’aller, si nécessaire, à tribunal.

Pour éviter les conflits de niveau supérieur, seules les positions de marge attribuées au locataire doivent être conservées et privilégier les factures par rapport aux montants en cas de travail.

Pouvons-nous accumuler une marge et une assurance GRL ou loyer impayé ?

Oui , l’achat d’une garantie de risque locatif ou d’une assurance loyer impayé n’interdit pas le dépôt.