Immo

Comment choisir son assurance dommage ouvrage ?

Même lorsqu’il s’agit de professionnels, la construction d’une maison ou d’une propriété n’est pas à l’abri des aventures ou des problèmes après la construction est terminée. Cela se produit également pendant les travaux de rénovation. Par conséquent, la loi oblige toute institution contractante à s’assurer contre les dommages et intérêts. Par conséquent, cette obligation ne s’applique pas uniquement aux professionnels. Lorsqu’une personne décide de construire sa maison ou d’effectuer une rénovation majeure, elle en fait également l’objet. Plusieurs textes y font référence : bien sûr, la loi Spinett (du 4 janvier 1978), les articles 1792 et suivants. Code civil, ainsi que l’article L.242-1 du Code des assurances. De nombreux assureurs offrent cela, mais lorsqu’ils sont confrontés à un tel choix, il est important d’examiner chaque offre pour choisir la bonne formule et être correctement assuré.

Un contrat qui doit être pris avant le début des travaux

En vertu de la loi, l’assurance dommages doit être échangée avant l’ouverture de la place. construction. Comme son rôle est d’assurer tout dommage ou perturbation pouvant survenir sur le chantier, il doit nécessairement être en vigueur avant de commencer. Sinon, la couverture ne sera pas complète, et s’il y a des irrégularités, l’indemnisation prendra plus de temps et sera plus compliquée à obtenir. De même, notez que cette assurance ne couvre pas tous les défauts et dommages, mais seulement ceux qui peuvent compromettre la solidité du bien ou le rendre inapte à l’usage. Voici quelques exemples : déflexion du plancher, effondrement du toit ou défauts d’isolation thermique des murs.

A découvrir également : Comment fixer le prix d'une location gérance ?

Critères importants pour souscrire à une offre adaptée à vos besoins

Pour trouver la bonne assurance dommages, il est préférable de demander, demander des évaluations, comparer les formules et surtout, ne pas signer le contrat au hasard. Un certain nombre de critères doivent être pris en compte, y compris la prime fixée par chaque assureur, et des garanties supplémentaires qui peuvent fournir une meilleure protection. Il est également essentiel de connaître la société elle-même. Adresse du siège social, degré de crédibilité sur le marché, réputation… Ces éléments vous permettent d’en apprendre davantage sur sa situation financière et son sérieux. Parce que rappelez-vous qu’en cas de perte, si l’assureur a fait faillite, vous pouvez dire au revoir à la garantie… Donc, afin d’éviter toute déception, n’hésitez pas à contacter nos experts qui vous accompagnent dans la recherche et vous proposeront des formules qui répondent à votre design et à vos besoins !

A découvrir également : Quel aide pour payer un loyer ?